colore-la-vie

Quand j'étais petit, je me disais que je voulais être n'importe qui. Sauf moi.

Mercredi 5 avril 2017 à 6:55

Est ce qu'il faut éteindre la lumière, comme quand on quitte une pièce. Est on obligé de détester ce qui s'arrête, a-t-on encore le droit d'attendre l'autre, et lui demander de partir, est ce qu'on peut boire un verre sans que tu me ramènes chez moi, est ce qu'on peut se prendre la main si on veut que les journées s'arrêtent de craquer, comme à chaque fois qu'on monte à l'appart, a-t on changé les heures, la nuit, le bruit qu'on fait quand on se serre, est ce qu'il faut vraiment faire semblant de faire semblant, a -t on le droit de se dire qu'il faut juste oublier la morale, est ce qu'il faut claquer les portes, rater son corps avec un autre et détester ce qu'on n'aura plus, a t-on envie de sourire pour quelques temps et avons nous le droit de se mentir, est ce qu'on peut enterrer les arguments, ou est ce qu'il faut se porter une claque, jeter le jour et gratter le reste du reste, la pellicule infime des sentiments, ouvrir la fenêtre. A t-on le droit de faire semblant, d'arriver à la fin sans qu'il faille se dire tout, pleurer un bon coup, souffler et fermer la fenêtre. Est ce qu'il faut éteindre la lumière, comme quand on quitte une pièce, ou est qu'il faut vraiment quitter la pièce quand la lumière n'est pas encore éteinte. 

Indiscrétion incontrôlée.

Dis moi tout.

Par toussa le Jeudi 20 avril 2017 à 15:26
Est-ce qu'il est nécessaire de commenter cet article ? Mais sera t-il validé ? Blague à part, j'ai bien aimé, parfois mélancolique mais aussi poétique.
 

Dis moi tout.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://colore-la-vie.cowblog.fr/trackback/3277933

 

<< Présent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Passé >>

Créer un podcast